Les derniers mandrills de la planète.

Impressionnant mais intéressant !

VISION MANDRILL

par le Dr. David Lehmann,
Directeur de la recherche au centre SEGC.

 

« Le mandrill est le mammifère le plus coloré au monde !

Ce primate intégralement protégé est quasi endémique du Gabon. 

 

Les femelles  se déplacent en harde, pèsent approximativement 10 kg et peuvent vivre à l’état sauvage jusqu’à plus de 15 ans.

Les mâles eux, peuvent atteindre les  40 kg ! Ils sont plus solitaires, surtout hors de la période de reproduction, et présentent des colorations spectaculaires, du rose au bleu profond en passant par le jaune, le violet et le rouge. Ils possèdent également des canines de 5 cm de long qui leur servent à intimider et refouler la compétition pendant la saison des amours, et à se défendre des prédateurs tels que la panthère, le python ou le chimpanzé. Leur durée de vie est plus courte que celle des femelles.

 

Notre harde de mandrills est composée d’environ 1000 individus, une agrégation sociale spectaculaire jamais égalée chez les primates !

Notre troupe de singes est encore très sauvage. Elle se déplace sur de longues distances dans un mouvement ininterrompu à la recherche de nourriture.

 

  

La vision mandrill se fait donc en deux étapes :

  1. Une étape de localisation télémétrique de la fréquence radio d’un mandrill porteur d’un collier.
  2. Et une phase d’approche, où l’on s’efforce de s’avancer au plus près du groupe tout en restant le moins perturbateur possible.

Comme avec tous les animaux sauvages, une vision en milieu naturel n’est jamais garantie. Néanmoins, la présence de colliers émetteurs dans le groupe ainsi qu’une connaissance approfondie de leurs comportements et de leur écosystème, permet de maximiser les chances de les observer, et offre une immersion hors du commun à la découverte du Parc national de La Lopé.

 

Contactez notre équipe à mandrill.lope.anpn@gmail.com pour plus de renseignements et pour faire votre réservation !

 

Il nous reste des places pour décembre 2018.

 

En 2019, la vision mandrill sera possible de mai à décembre !

 

L’équipe Capture Faune Sauvage de la SEGC vous attend donc, pour vous faire découvrir cette espèce spectaculaire dans le somptueux cadre sauvage du Parc National de La Lopé. »



Conseil du Dr Lehmann : « Lisez la critique de John Hall, spécialiste de la vision de mammifères rares ». http://www.mammalwatching.com/2018/10/22/central-gabon-2018/