Un trompe éléphant

Solaire et efficace

C’est un système connu, car il est déjà utilisé sur des animaux domestiques de la plupart des fermes, comme : les bœufs, les moutons, ou autre cheptel. Par contre, l’utilisation sur un animal tel que l’éléphant est pour le moins... surprenante. Il s’agit d’une clôture électrique à alimentation solaire.

Comment ça marche ?

Et bien, une impulsion électrique est envoyée dans les fils de la barrière dans un cycle pré établit et à une intensité suffisamment élevée pour dissuader les éléphants de la franchir. Cette fonction est exécutée dans un cycle répété et court.

Le côté innovant est dû à l’utilisation de panneaux solaires pour faire fonctionner tout le système, qui d’habitude, est plutôt raccordé à un réseau électrique classique ou un générateur.

 

Le solaire rend donc possible une utilisation en continu de ce système.

Ce procédé fonctionne sur d’autres parcs du continent, comme en Afrique du Sud, et obtient des résultats satisfaisants. 


Il est bon de rappeler que cette solution n’électrocute pas les animaux.

 

Il a été mis en place en accord avec les populations locales qui se plaignaient de la destruction systématique de leurs cultures par les pachydermes. Ceux-ci étant protégés par de nombreuses conventions et textes  internationaux.

Cette barrière solaire est une des réponses apportées par l’ANPN et les autorités gouvernementales à la problématique « homme-faune ».

Dans le même temps, une sensibilisation sur les dangers de la traversée de la barrière électrique hors des points protégés et la conduite à tenir face à un éventuel accident, a également été menée par les écogardes du Parc du patrimoine mondial de la LOPÉ auprès de la population locale.


Élephants furtifs des forêts de Lopé-Okanda 

 bientôt en ligne / online soon