Les parcs nationaux en fête en 2017

Un développement durable

Couvrant les neuf provinces du Gabon, souvent dans des zones bien reculées, les parcs nationaux représentent un projet de développement durable par excellence. Pour mettre en valeur leur potentiel nous allons être amenés à investir dans des lodges et des hôtels, à améliorer les infrastructures logistiques et à former un personnel de qualité pour accueillir et guider les touristes.

Enfin, il sera nécessaire de développer un système de santé local plus performant.

 

En dix ans l’ANPN est devenue une référence pour la bonne gestion des parcs nationaux en Afrique centrale, avec 700 hommes et femmes dédiés à la protection, la gestion et la valorisation des parcs nationaux. Au cours de la prochaine décennie notre ambition est de devenir une référence internationale de bonne gestion, de transformer le Gabon en une « Mecque de la Nature » et d’accueillir de nombreux éco-touristes venus découvrir nos trésors naturels et culturels.

 

Notre vision est de développer un secteur éco-touristique capable d’accueillir 30 à 50 000 touristes au Gabon en 2025,

créant 5 à 7 000 emplois directs et autant d’emplois indirects. Les parcs nationaux pourraient par conséquent réaliser
une contribution importante à la diversification de l’économie du Gabon, tout en fournissant d’une façon durable de nombreux services éco systémiques qui sont plus difficiles à quantifier. Les parcs nationaux et les réserves sont ainsi une des pièces maîtresses du Plan Stratégique Gabon Émergent, vision du Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, d’un développement durable pour le Gabon et tous les Gabonais.

Un réacteur nucléaire de 2 milliards d'années

L'organisme pluricellulaire le plus vieux     du monde


Cette année 2017 voit l'arrivée de deux nouveaux sites au classement  Ensemble historique du bassin Francevillien. Ce sont deux sites uniques au monde déclarés Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE par l'Unesco) : le site de Bangombé qui raconte l’histoire d’un stockage d’éléments radioactifs réussi à 20 mètres sous terre pendant 2 milliards d’années et le gisement fossilifère de Moulendé qui abrite les premiers organismes fossiles pluricellulaires, les plus vieux du monde, datés de 2,1 milliards d’années.


Des aires marines protégées

Les baleines à bosse sont très présentes dans l'aire marine protégée de Mayumba au Sud-Ouest du Gabon
Les baleines à bosse sont très présentes dans l'aire marine protégée de Mayumba au Sud-Ouest du Gabon

L’année 2017 vient de connaître la création d’aires marines protégées. À Pongara, Loango et Mayumba, les éléphants, les hippopotames, les buffles et même des gorilles, cheminent sur les plages de l’océan Atlantique alors que les baleines à bosse

sautent à l’horizon.  On assiste chaque année à la plus

grande migration de tortues luths et olivâtres. Elles montent

sur les hauts de plage pour y effectuer leur nidification.    

Carte des Aires Protégées Aquatiques du Gabon - Décret N°00161/PR du 01-06-2017 -République du GABON
Depuis le 1er juin 2017 et par décret, la carte des Aires Protégées Aquatiques du Gabon est établie.
Une partie des installations électriques de Kinguélé
Une partie des installations électriques de Kinguélé

Les parcs et aires protégées recèlent de nombreux services écosystémiques –

la majorité des poissons que l’on mange à Libreville débutent leurs vies comme alevins dans les mangroves de Pongara et Akanda ; la moitié de l’électricité de Libreville provient des barrages de Tchimbélé et Kinguélé, alimentés en eau par les contreforts montagneux du parc national des Monts de Cristal. Les parcs de Birougou, Minkébé et Monts de Cristal sont les châteaux d’eau de la nation qui alimentent les principales rivières en eau pure. Les forêts

protégées au sein des parcs et réserves constituent un important puits de carbone*, contribuant ainsi à la lutte contre les changements climatiques. La biodiversité représente un service vital pour l’humanité : une source de médicaments, d’aliments et par ailleurs d’éléments pour les produits cosmétiques 

* un puits de carbone est un élément qui stocke plus de carbone qu’il n’en rejette (océans, forêts, tourbières etc.)


Pour cet anniversaire les danseurs ne manqueront pas à l'appel. De nombreux groupes ethniques vivent dans la région, parmi lesquels les Okandés, les Sakés, les Simbas et les Makinas. Pendant des siècles, les Okandés ont contrôlé les voies de commerce sur l’Ogooué.